31.01.2016

Non classé

Match Loisirs CPMeyrin – Coppet

Le dimanche 17 janvier, l’équipe des loisirs de Meyrin accueillait Coppet pour leur première rencontre de l’année.  Le match pris un peu de retard à cause de la neige qui avait commencée à tomber une dizaine de minutes auparavant. Il neigeait tellement que la machine a du faire deux tours et les conditions de jeu de la première mi-temps (match joué en  deux fois 30 minutes) furent compliquées. Les passes et les dribbles étaient ralentis et très difficiles avec l’accumulation de plus en plus de neige.

Coppet commença fort dans la première mi-temps en essayant d’installer le jeu du côté meyrinois, ceci ne fut néanmoins pas aussi facile que prévu et, au bout d’une douzaine de minutes on était toujours à 0-0 avec un jeu se déroulant principalement dans la zone centrale. Puis Meyrin a commencé à trouver la faille en mettant de la pression et en jouant solides offensivement et défensivement. Ceci ainsi que certaines occasions de contre leur ont donné un avantage au niveau du jeu et du score, menant 1-0 puis 2 puis 3 et finalement 4 à 0 à la fin de la première mi-temps même si celle-ci a été arrêtée prématurément à cause de la neige (10 minutes avant le temps prévu).

Avec un ralentissement au niveau des chutes de neige, la glace devient plus praticable et le jeu s’accélère avec des actions de contre majoritairement déjouées des deux côtés. Coppet parvient enfin à déjouer le gardien meyrinois avant d’encaisser un autre but à 10 minutes du terme de la rencontre, mettant le score à 5-1. Suite à ce but marqué, les visiteurs deviennent plus découverts en plongeant plus vers l’avant se rendant ainsi plus en dangers sur des actions de break-away. Mais le système finit par porter ses fruits et Coppet finit par inscrire une deuxième réussite sur un rebond du gardien meyrinois.

Meyrin finit par inscrire un dernier but, finissant sur une victoire 6 à 2, montrant que une solidité et compréhension entre attaquants et défenseurs est un élément vital pour s’assurer une victoire.

Article: Jan Sieber